Coûteuses, complexes et peu performantes

Bonnet d’âne pour les mutuelles étudiantes  Abonné

Publié le 23/09/2013

LES MUTUELLES ÉTUDIANTES sont depuis plusieurs années dans le collimateur de la Cour des comptes. En 2006, leur « surcoût » était déjà mis en cause par les magistrats de la rue Cambon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte