« Au nom des patients reprenez-vous ! »

Publié le 10/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage... La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Ce lecteur, professionnel de santé, fait la leçon aux médecins opposés au tiers payant généralisé.

J'ai beau chercher, je ne comprends pas les raisons de cette grève... Le 1/3 payant n'est pas un problème, je l'ai généralisé pour tous mes patients. Il suffit juste d'avoir un logiciel un tant soit peu correct pour gérer les flux, c'est un faux problème. Maintenant demander 30% d'augmentation alors même que vous venez juste d'avoir une revalorisation de vos actes, c'est franchement du foutage de gueule, nous gagnons tous très bien nos vies et vous connaissez l'état des comptes de notre sécurité sociale... Un de mes patients qui avait grandement besoin d'une consultation s'est fait dire qu'on ne lui accordait que 5 minutes pour cause de grève aujourd'hui, il ne retournera jamais voir son médecin. Au nom des patients reprenez-vous !

Réponse d'un autre lecteur, médecin :

Tout d'abord, le TPGO n'est pas le seul problème, et à ce jour aucun de nos logiciels médicaux ne garantit le payement par TP. Ensuite, je ne sais pas où vous allez pêcher vos informations, mais la consultation n'a pas été réévaluée depuis 5 ans, et nous ne demandons pas une augmentation aussi importante que ce que vous prétendez (25 au lieu de 23, ça ne fait pas 30%...). Je vous rappelle, ou plutôt, vous apprends que nos cotisations retraite obligatoires ont, elles, augmenté de près de 10% en 2 ans.... Enfin, arrêtez de faire pleurer dans les chaumières, les patients se remettront très bien de 2 malheureux jours de grève. Après, si vivre dans une société étatisée à tous les niveaux c'est votre truc, je vous conseille d'aller bosser à l'hôpital...


Posté le 5 octobre 2015 par M. B.. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Grève des médecins : forte mobilisation selon les syndicats, quelques dizaines de réquisitions selon le ministère »

 


Source : lequotidiendumedecin.fr