Au congrès de la médecine générale, Buzyn flatte la profession dans une ambiance rock'n'roll

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 04/04/2019
buzyn

buzyn
Crédit photo : S. Toubon

« La médecine générale n’est pas un gros chat qui ronronne en attendant que la CNAM lui donne son bol de ROSP, mais le point G de la médecine ! » Ambiance détendue mais tonique, ce jeudi 4 avril au 13e congrès de médecine générale (CMGF), à Paris, où le Dr Paul Frappé, nouveau président quadragénaire du Collège de la médecine générale, a tenu un discours d'ouverture survolté devant Agnès Buzyn et 4 500 médecins participants hilares. 

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?