1 000 euros par an de reste à charge « invisible » pour les patients chroniques ou en situation de handicap

Par
Sophie Martos -
Publié le 25/11/2019

Crédit photo : PHANIE

Seringues, solutions hydroalcooliques, sérum physiologique, séances de psychologue, frais de déplacement, frais annexes... Le reste à charge qui échappe aux statistiques habituelles s'élèverait à 1 000 euros en moyenne par personne et par an pour les patients atteints d'une pathologie chronique et/ou d'un handicap, révèle France Assos Santé (usagers du système de santé), dans une enquête* publiée ce lundi à partir des réponses de 351 personnes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)