Courrier des lecteurs

Vaccination : il faut mieux informer les médecins

Publié le 20/11/2018

Il y a quelques jours de cela, un enfant de 7 ans vient, accompagné de sa mère, pour effectuer la vaccination contre la grippe. Cette dernière, une touriste de l’est de la France, m’explique, très calme, que son fils pourrait être vacciné par une infirmière.

Néanmoins, du fait des problèmes de santé de cet enfant (il présente une cardiopathie), elle préfère que cet acte soit réalisé par un médecin. Ce jeune patient est vacciné tous les ans pour la grippe depuis 2013. Le pharmacien a donc pu délivrer sans aval du médecin le vaccin.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)