Réforme de la pharmacovigilance

L’Europe veut responsabiliser davantage les titulaires d’AMM  Abonné

Publié le 31/03/2011
1301560070241215_IMG_57687_HR.jpg

1301560070241215_IMG_57687_HR.jpg

1301560069241102_IMG_57671_HR.jpg

1301560069241102_IMG_57671_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LA RÉVISION du système européen de pharmacovigilance entérinée en décembre dernier n’aurait pas de lien avec l’affaire du Mediator. « Un simple concours de circonstances », selon la députée européenne Françoise Grossetête, invitée par le cabinet d’avocats UGGC & Associé, à débattre avec des industriels sur les points essentiels de la réforme engagée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte