Les libéraux prêts à réagir

- Mis à jour le 28/04/2009

LES POUVOIRS publics prennent très au sérieux la subite épidémie de grippe porcine et les risques potentiels de propagation à la France. Mais ils n’ont pour l’heure pas mis en place de plan spécifique national impliquant les médecins libéraux. Les responsables des Unions régionales des médecins libéraux (URML) interrogés par « le Quotidien » confiaient lundi ne pas avoir été contactés dans ce but par le ministère de la Santé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?