Les anticorps monoclonaux et les NACO entrent dans la liste des médicaments essentiels de l'OMS

Par Damien Coulomb
Publié le 11/07/2019
- Mis à jour le 11/07/2019

Crédit photo : OMS

L'organisation vient de mettre à jour la liste des médicaments essentiels, avec cette année des ajouts notables dans la liste des médicaments indiqués dans le traitement des cancers. Le nivolumab, le pembrolizumab, le trastuzumab et le rituximab rejoignent ainsi la liste des médicaments essentiels avec une indication dans le mélanome, les cancers hématologiques et le cancer du poumon.

Les nouveaux anticoagulants oraux (le dabigatran, rivaroxaban et apixaban) constituent un autre ajout sur la liste. Ils figurent sur la liste des traitements préventifs de l'AVC, et comme alternative à la warfarine dans le traitement de la fibrillation atriale et la thrombose veineuse profonde. « Ils présentent des avantages pour les pays à faible revenu, car ils ne nécessitent pas une surveillance régulière », estime l'OMS.

Autre ajout : les traitements biologiques et leurs biosimilaires indiqués dans les inflammations chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde ou les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin.

En tout, ce sont 28 traitements de l'adulte et 23 traitements de l'enfant qui rejoignent la liste, tandis que 26 molécules déjà inscrites se sont vues ajouter de nouvelles indications. La liste des médicaments essentiels comprend désormais 460 références.

Diagnostic in vitro

Depuis 2018, l'OMS tient à jour une liste des tests diagnostiques essentiels in vitro. En 2019, cette liste comprend désormais 46 tests utilisables en routine pour la détection et le diagnostic de plusieurs pathologies et 69 tests spécifiques d'une maladie.

Les nouveaux tests diagnostiques concernent le dysfonctionnement thyroïdien, la drépanocytose, ainsi que des tests destinés à vérifier la sécurité des dons de produits sanguins. Par ailleurs, 12 tests destinés à diagnostiquer différentes tumeurs solides (cancer colorectal, cancer du foie, de la prostate, du sein etc.).

En ce qui concerne le diagnostic des maladies infectieuses, de nouveaux tests diagnostiques de la dengue, de Zika, de la leishmaniose, de la schistosomiase et du choléra ont également été ajoutés.