Le montélukast dans l'asthme est associé à un risque accru d'effets indésirables neuropsychiatriques, rappelle l'ANSM  Abonné

Par
Publié le 25/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Les risques de troubles neuropsychiatriques liés aux médicaments à base de montélukast (Singulair et génériques) sont connus mais peuvent survenir de manière tardive, rappelle l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui souhaite renforcer les mises en garde.

Singulair et ses génériques sont indiqués en traitement additif chez les patients (enfants et adultes) présentant un asthme léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie et dans la rhinite allergique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte