Les échanges sécurisés, nouvel enjeu

L’ASIP lance une nouvelle messagerie cryptée  Abonné

Publié le 25/11/2013
1385373793475375_IMG_116496_HR.jpg

1385373793475375_IMG_116496_HR.jpg

1385373790475277_IMG_116475_HR.jpg

1385373790475277_IMG_116475_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

SIMPLES d’utilisation, plus fonctionnelles que des logiciels métiers, les messageries de santé rencontrent un succès croissant auprès du corps médical. Dans sa thèse soutenue il y a deux ans et consacrée à « la dématérialisation des échanges entre les médecins », le Dr Julien Dufrenne relevait les prémices de cet engouement. Selon le travail du Dr Dufrenne, « en 2008, 29 % des généralistes échangeaient des informations sur Internet via une messagerie non sécurisée et 20 % utilisaient une messagerie sécurisée de santé ou une solution équivalente ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte