L’automédication, marché sous développé

L’AFIPA promeut le délistage de certaines molécules  Abonné

Publié le 07/06/2012

L’ASSOCIATION représentant les industriels des médicaments d’automédication (AFIPA) met en avant l’intérêt économique du délistage (ou « switch ») de molécules relevant d’indications et de pathologies adaptées à l’automédication. L’association fait valoir que ces délistages, c’est-à-dire le passage d’une prescription médicale obligatoire à une prescription facultative, permettraient à l’assurance-maladie de faire des économies massives sur les consultations et sur le remboursement des médicament prescrits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte