Hypocholestérolémiants rosuvastatine et ézétimibe

La mise sous accord préalable jette le trouble  Abonné

Publié le 29/09/2014
1412003430548898_IMG_137123_HR.jpg

1412003430548898_IMG_137123_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Ces décisions, publiées au « Journal officiel » la semaine dernière, conditionnent à l’accord préalable de l’assurance-maladie toute initiation de traitement de ces molécules (en ville comme à l’hôpital) à compter du 1er novembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte