Teva renonce à Mylan...

... et se rabat sur les génériques d’Allergan  Abonné

Publié le 26/10/2015

Le 27 juillet, le groupe pharmaceutique israélien Teva a annoncé le rachat de l’activité de génériques d’Allergan pour 40,5 milliards de dollars, soit 36,6 milliards d’euros. « Cette acquisition stratégique marque un pas de plus dans notre plan pour renforcer notre position, déjà forte », a commenté Erez Vigodman, le PDG de Teva, dans un communiqué. Dans la foulée, Teva a indiqué qu’il retirait l’offre de rachat de 40,1 milliards de dollars qu’il avait proposée à son concurrent Mylan, mais que ce dernier refusait obstinément depuis le mois d’avril.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte