Contraception

Essure: pas de retait en vue  Abonné

Publié le 24/04/2017

Le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) réuni par l'ANSM a conclu que « les données de la littérature, de la surveillance et les résultats de l’étude épidémiologique ne remettaient pas en cause la balance bénéfice risques favorable de l’implant Essure », employé dans la stérilisation féminine définitive.
Il demande toutefois à l'ANSM de poursuivre les travaux de recherche en vue de l’élucidation des mécanismes possibles derrière les troubles gynécologiques révélés par les données de pharmacovigilance de l'agence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte