Entendus par la gendarmerie, mis en cause : les médecins dans la ligne de mire  Abonné

Publié le 14/05/2012

POUR CERTAINS avocats, il n’est pas question de poursuivre les médecins prescripteurs dans le cadre de l’affaire Mediator. « J’ai besoin d’eux pour collecter les informations », observe Me Jean-Michel Charre. D’autres, a contrario, ont les prescripteurs dans le viseur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte