Crise du Mediator : les cibles de l’IGAS  Abonné

Publié le 19/01/2011
1295869745218897_IMG_52088_HR.jpg

1295869745218897_IMG_52088_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

TOUT LE MONDE en prend pour son grade dans l’« Enquête sur le Mediator » de l’IGAS, à commencer par les laboratoires Servier. Les premières lignes du rapport donnent le ton : « au moment où le Benfluorex (le nom du Mediator en dénomination commune internationale) va être mis sur le marché (en 1976), la préoccupation des laboratoires Servier est de présenter ce nouveau médicament comme ce qu’il est peut-être, un adjuvant au traitement des hyperlipidémies et du diabète de type II, et non comme ce qu’il est à coup sûr, un puissant anorexigène ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte