Crédit d’impôt, label Europe, délais... : les pistes pour soutenir un tissu industriel fragilisé  Abonné

Publié le 16/10/2014

S’appuyant sur des études alarmistes des cabinets Arthur D. Litlle et Roland Berger, le LEEM reprend à son compte plusieurs mesures d’urgence pour « préserver les volumes de production des médicaments traditionnels et les emplois qui y sont rattachés » et « stimuler l’investissement dans les productions d’avenir, notamment la bioproduction ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte