Christian Lajoux : « il faut que la politique conventionnelle retrouve la dynamique qu’elle a connue »  Abonné

Publié le 25/06/2012
LE QUOTIDIEN - A lire votre bilan, l’industrie du médicament ne s’est jamais portée aussi mal ?

CHRISTIAN LAJOUX - On peut dire qu’en 2011 il y a eu des signaux et des décisions très contradictoires qui ont affaibli l’industrie du médicament. La loi de financement de la Sécurité sociale 2012, votée en 2011, a augmenté de 500 millions d’euros notre contribution à la résorption du déficit de l’assurance-maladie, et a fait passer notre niveau de taxations spécifiques de 3,3 à 4 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte