Approvisionnement en corticoïdes : un retour progressif à la normale, annonce l'ANSM

Par Charlène Catalifaud
Publié le 24/05/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 7 mai dernier de fortes tensions d'approvisionnement concernant les corticoïdes à base de prednisone (Cortancyl et génériques) et de prednisolone (Solupred et génériques). Dans un nouveau point d'information, l'ANSM se veut plus rassurante, estimant que « le risque de pénurie est écarté ».

Le 9 mai, l'agence avait demandé à l'ensemble des fabricants concernés de prendre « toutes les mesures nécessaires pour assurer l'accès à ces médicaments pour les patients dans les plus brefs délais ».

L'ANSM souligne néanmoins qu'« il peut être encore difficile pour certains patients ou professionnels de santé de se procurer facilement des corticoïdes par voie orale ou injectable ». Elle annonce un retour à la normale dans les pharmacies d'officine ou hospitalières d'ici à la fin du mois de juin, écartant la restriction de l'utilisation des corticoïdes par voie orale à base de prednisone et de prednisolone.

Concernant les corticoïdes par voie injectable, le Diprostene n'est plus disponible depuis février, mais le Celestene est de nouveau disponible et peut être utilisé en remplacement du Diprostene. L'ANSM demande au fabricant « des mesures immédiates afin d’assurer la fabrication de Diprostene et la disponibilité par voie d’importation ».

Le tableau de disponibilité des différentes spécialités sera prochainement actualisé au vu de ces nouvelles informations.