Appel à la vigilance de l'ANSM sur les dispositifs de traitement de l'incontinence urinaire

Par
Damien Coulomb -
Publié le 27/11/2018
ansm

ansm
Crédit photo : S. Toubon

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance un appel aux professionnels de santé et aux patients, afin qu'ils déclarent les effets indésirables des dispositifs médicaux indiqués dans le traitement du prolapsus et de l’incontinence urinaire. Ces derniers, appelés « mesh », se présentant sous la forme de bandelettes et d’implants de renforts pelviens implantables, font actuellement l’objet de discussions dans plusieurs pays.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?