Praticiens, patients et industriels réclament la levée des derniers obstacles

Le déploiement de la télécardiologie menacé par un cadre inadapté  Abonné

Publié le 22/01/2015
1421892957579014_IMG_145529_HR.jpg

1421892957579014_IMG_145529_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

En France, 38 000 patients bénéficient d’un dispositif de télésurveillance de prothèses rythmiques. Ce suivi à distance de patients implantés d’un défibrillateur automatique ou d’un stimulateur cardiaque est une des applications les plus développées et les plus matures de la télémédecine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte