Une exposition à Paris

La salle de garde se dévoile

Publié le 07/01/2009
- Mis à jour le 07/01/2009
1276106927F_600x_24111_IMG_6362_1231473715375.jpg

1276106927F_600x_24111_IMG_6362_1231473715375.jpg

« BAISONS, baisons, c’est le plaisir des dieux ». Une dizaine d’internes, en blouse blanche de l’AP-HP, ont inauguré en gestes et en chansons l’exposition « La salle de garde et la véritable histoire de l’internat », sous l’œil ému de quelques anciens qui en fredonnaient les refrains. C’est que, la salle de garde, toute malcommode et délabrée qu’elle soit, avec ses chaises et ses tables de guingois, est un lieu dont les règles vont souder le groupe de futurs médecins et de médecins qui en font partie. Un lieu caché et interdit au public.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?