Études de santé : report de la réforme du second cycle confirmé, dernières ECN en 2023

Par
Marie Foult -
Publié le 27/04/2020

Crédit photo : S.Toubon

Les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur ont apporté des précisions sur le calendrier des différents concours des études de santé, dont la médecine, et la mise en place de la réforme du second cycle des études en santé, pour « tenir compte de la crise sanitaire actuelle », enseignants et étudiants étant particulièrement mobilisés dans la lutte contre l’épidémie.

Les épreuves classantes nationales (ECN) auront lieu du 6 au 10 juillet sous forme présentielle informatisée. « Les modalités d'organisation de l’ensemble de ces épreuves sont en cours de définition afin de respecter le plus strictement les consignes sanitaires. Elles seront communiquées ultérieurement. L’ensemble du dispositif demeure dépendant de l’évolution de la situation sanitaire », précisent les deux ministères concernés.

Les mesures de distanciation sociale devront être respectées dans toutes les salles d'examen, explique le président de la Conférence nationale des doyens de facultés de médecine, le Pr Patrice Diot.

Les ECNi un an de plus mais nouveau référentiel dès 2020

Autre conséquence de la crise du Covid-19 : le report d'un an de la réforme du second cycle des études en santé, prévue à l'origine pour la rentrée de septembre 2020. Début avril, la conférence des doyens de médecine avait demandé au gouvernement de reporter cette réforme d'un an. Ce décalage est donc acté, même si le nouveau programme officiel (référentiel de connaissances du second cycle) sera bien mis en œuvre dès 2020.

« Les ECN sont maintenues un an de plus et concerneront les étudiants entrant en première année du diplôme de formation approfondie en sciences médicales en 2020 », précisent les ministères. L’épreuve se tiendra donc une dernière fois « au second semestre 2023 », mais sur la base du nouveau référentiel de connaissances.

Ce référentiel a été élaboré à la suite d’un travail important réalisé par la conférence des doyens et les collèges d’enseignants, avec la participation des étudiants. Il permet d'« actualiser les items de connaissance aux savoirs actuels », insistent Olivier Véran et Frédérique Vidal.

Le certificat de compétences cliniques sera remplacé par des examens cliniques objectifs et structurés (ECOS) établis à partir de situations cliniques de départ, dont l'objectif est de confronter l'étudiant à des situations simulées pour tester sa pratique clinique en plus des stages. Ces examens seront organisés par chaque UFR selon ses modalités propres pour valider le second cycle de la cohorte 2020-2023.

L'ANEMF réclame des ajustements

L'Association nationale des étudiants en médecine (ANEMF) a pris acte de ces annonces, mais demande des ajustements pour les dernières ECN de 2023, et notamment une pondération des connaissances.


Source : lequotidiendumedecin.fr