Un projet mégalo « sans aucune crédibilité scientifique ni aucun principe éthique », pour le Pr Hervé Chneiweiss

Par
Publié le 22/11/2017
Chneiweiss

Chneiweiss
Crédit photo : DR

Le Pr Hervé Chneiweiss, chercheur neurologue au CNRS et président du comité d'étique de l'INSERM, explique pourquoi le projet de greffe du Pr Sergio Canavero ne peut qu'être que sévèrement critiqué.

La défiance autour de la greffe de tête tiendrait à un facteur « beurk » (ou « yuck » en anglais), minimise le Pr Sergio Canavero de l'université de Turin faisant référence à l'imaginaire associé au savant fou Frankenstein et tentant un parallèle avec les débuts difficiles de la greffe de visage.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)