Manifestation anti-PMA pour toutes : des médecins dans le cortège

Par
Pascal Thomeret -
Publié le 07/10/2019

Crédit photo : AFP

À l'appel d'un collectif d'une vingtaine d'associations, dont la Manif pour tous, ils étaient environ 74 500 personnes* à marcher ce dimanche 6 octobre à Paris pour manifester leur opposition à la PMA pour toutes les femmes. Leur slogan commun : demander au gouvernement de renoncer à la mesure actuellement débattue au Parlement. 

« Liberté Égalité Paternité », pouvait-on lire sur les drapeaux vert et rouge des manifestants qui ont marché dans le calme depuis les Jardins du Luxembourg, près du Sénat, jusqu'au pied de la tour Montparnasse. Et parmi eux, aussi des médecins contre l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, promesse de campagne d'Emmanuel Macron et mesure phare de la loi de bioéthique adoptée en première lecture le 27 septembre par l'Assemblée nationale.

« Médecin, pas technicien du désir »

Un collectif de médecins revendiquait sur une banderole leur opposition à ce texte : « 2 000 médecins signent contre la PMA pour toutes ». « Employer la médecine et l'argent public pour lutter contre l'infertilité, oui. Les utiliser pour priver certains enfants de leur père, non », pouvait-on lire ou entendre sur le pavé parisien. « Médecin, pas technicien du désir », était écrit sur la pancarte d'Armelle, une médecin opposée à la « PMA sans père ». Rappelant « les pertes de l'Assurance-maladie » ou la « réticence de l'Académie de médecine », la médecin qui se dit présente en tant que citoyenne aussi, interroge députés et sénateurs sur ce point. 

« Cette manifestation, c'est un avertissement au gouvernement. Ouvrira-t-il le dialogue ou restera-t-il comme Hollande en 2012 dans le mépris ? », a déclaré, quelques minutes avant que ne s'ébranle le cortège – qui comptait peu d'élus – la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère. 

Le contexte est moins favorable aux anti-PMA qu'au moment du débat sur le mariage homosexuel, où la mobilisation avait été massive. Au plus fort de la contestation contre la loi Taubira, jusqu'à 340 000 personnes étaient descendues dans la rue selon la police, 1,4 million selon les organisateurs.

Selon le dernier sondage de l'institut Ifop en septembre, une très large majorité de Français soutient l'ouverture de la PMA aux femmes seules (68 %) et aux lesbiennes (65 %), un « niveau record ».

* Selon un comptage réalisé par le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont l'AFP. 600 000 selon les organisateurs et 42 000 pour la préfecture de police de Paris.

Pascal Thomeret avec AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr