Pour répondre aux impasses de la loi

L’Ordre adopte la sédation terminale  Abonné

Publié le 18/02/2013
1361807091410913_IMG_99279_HR.jpg

1361807091410913_IMG_99279_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1361807092410973_IMG_99307_HR.jpg

1361807092410973_IMG_99307_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

SOULIGNANT le besoin d’une évolution de la législation sur la fin de vie pour faire face aux « situations exceptionnelles », le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) ouvre désormais la porte au « recours à la sédation terminale pour le patient ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte