L’ONU suspend des programmes de santé en Irak faute de financements

Par Coline Garré
Publié le 29/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Confrontée à des manques de fond, l’Organisation des Nations Unies (ONU) annonce la suspension de plus de 80 % des programmes de santé soutenus par des partenaires humanitaires en Irak. Un million de personnes sont directement concernées.

Quelque « 184 services de santé de première nécessité ont été suspendus en raison du manque de fonds destinés aux activités humanitaires » précise l’ONU.

« Au moment où les gens en Irak ont le plus besoin de nous, on les laisse tomber », a déploré la coordinatrice humanitaire de l’ONU pour l’Irak, Lise Grande.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?