Le grand âge face au Covid-19

Les soignants aux prises avec des tensions éthiques révélatrices d'un âgisme sociétal  Abonné

Par
Publié le 18/09/2020
La crise sanitaire liée au Covid-19 a confronté les acteurs du grand âge à de multiples tensions éthiques : allocation des ressources en contexte de pénurie, restriction des libertés au nom de la sécurité, fin de vie sans proches ni rituels. Si davantage de moyens et la créativité des équipes ont pu dénouer certains conflits, d'autres se discutent à l'échelle de notre société.
Les restrictions de libertés en EHPAD, un délicat équilibre

Les restrictions de libertés en EHPAD, un délicat équilibre
Crédit photo : Phanie

Le Dr Pascal Meyvaert, médecin coordonnateur dans le Bas-Rhin, vice-président de la Fédération française des associations de médecins coordonnateurs en EHPAD (FFAMCO), a vécu l’épidémie comme un tsunami.

« Le premier scandale éthique a été de se rendre compte que l’âge pouvait être un facteur de non prise en charge. On appelait l'hôpital, le Samu, et la première question était : quel âge a la personne ? », explique-t-il.

Vivement dénoncé, un triage par l'âge semblerait avoir été circonscrit aux régions dépassées par l'épidémie. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte