Etats généraux de bioéthique

Les médecins des diverses confessions en ordre dispersé  Abonné

Publié le 09/05/2018
bioethique

bioethique
Crédit photo : AFP

Pilotés depuis le 18 janvier par le CCNE, les débats qui préparent la nouvelle mouture de la loi bioéthique annoncée pour l’automne donnent la parole aux scientifiques, éthiciens, acteurs politiques et sociaux, mais aussi aux autorités religieuses. Celles-ci se sont déjà exprimé côté catholique, avec un communiqué de la Conférence des évêques de France (CEF), qui s’oppose à l’ouverture de l’AMP aux femmes célibataires et aux couples lesbiens. Mais qu’en disent les médecins, tout à la fois concernés dans leurs pratiques médicales et dans leur engagement religieux ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte