Avec les 3 000 migrants de Calais

Les humanitaires sur le pied de guerre  Abonné

Publié le 03/09/2015

Crédit photo : FLORENCE QUILLE

Crédit photo : FLORENCE QUILLE

« C’est effarant de retrouver sur le territoire français une situation pire que sur les terrains de crise ! On peut voir cela au Soudan ou au Népal, après le tremblement de terre. Mais ici, à Calais, c’est aberrant. »

Céline Morin ne décolère pas. Tout juste rentrée de deux mois au Kurdistan, cette responsable de mission à Solidarités International a été appelée à Calais pour une intervention d’urgence dans le camp de migrants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte