Avis 121 du Comité consultatif national d’éthique sur la fin de vie

Le débat sur l’euthanasie reste ouvert, la loi est reportée  Abonné

Publié le 04/07/2013
1372900482445687_IMG_108388_HR.jpg

1372900482445687_IMG_108388_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1372900483445702_IMG_108391_HR.jpg

1372900483445702_IMG_108391_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

L’AVIS 121 du CCNE* n’a pas cherché à fabriquer un consensus de façade sur l’euthanasie (ou suicide assisté, donner la mort à quelqu’un à sa demande) ni sur l’assistance au suicide (aider une personne à mourir). En intégrant une contribution dissidente qui prône leur légalisation, après la recommandation majoritaire qui se place du côté de leur interdiction, le comité présidé par Jean-Claude Ameisen ne clôt pas le débat, qui se poursuivra au cours d’États généraux à l’automne. D’ores et déjà, les personnalités engagées font entendre leurs voix singulières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte