La gestation pour autrui divise les spécialistes de l’infertilité  Abonné

Publié le 07/02/2013

Oui, pour des indications médicales : le Pr François Olivennes*

« Je suis favorable à une certaine forme de GPA pour des indications médicales, lorsqu’une femme n’a pas d’utérus, qu’il est malformé ou dégradé. Les patientes qui viennent me voir ont toujours une cause médicale indiscutable, et souvent elles ont cherché d’autres solutions. Elles ont entre 25 ans et 35 ans et sont désespérées d’avoir besoin d’une technique interdite dans leur pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte