Karine Lefeuvre (docteure en droit) :  « Cela demeure le propre d'un État de droit de pouvoir déposer des recours »  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 27/05/2019

« L'avis de la Cour d'appel de Paris interroge la portée contraignante du droit international sur les États signataires d'une convention internationale et va ainsi à l'encontre d'une précédente décision de la Cour de cassation qui estimait que l'avis d'un autre Comité de l'ONU, le Comité des droits de l'Homme, n'était pas contraignant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte