Des recos pour soulager les douleurs rebelles  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 10/02/2020

Parallèlement à la recommandation sur la prise en charge médicamenteuse de la sédation, la HAS remet à plat les stratégies médicamenteuses pour soulager les douleurs rebelles, qu’elles soient spontanées ou provoquées par les soins (dans le cas d’un cancer par exemple). Encore une fois, la HAS inclut des traitements qui n’ont pas l’AMM pour une visée antalgique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte