Suicide chez les étudiants : l'université de Bordeaux évalue une Web série comme outil de prévention

Par Coline Garré
Publié le 22/10/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Lancée à l'occasion de la Journée mondiale contre le suicide, le 10 septembre dernier, la web série interactive « Qu'aurais-tu fait à ma place », qui vise à sensibiliser les jeunes au suicide, deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, et à prévenir le passage à l'acte, a été vue près de 6 000 fois en un mois. 

Élaborée par une équipe d'épidémiologistes, de psychologues et psychiatres de l'université de Bordeaux, la fiction suit les destins de Laura et Lucas, deux étudiants à qui la vie semble sourire.

« Cette mini-série s'adresse autant à la personne en souffrance qu'à l'aidant. Quand quelqu'un va mal, il ne faut pas hésiter à lui en parler et aborder la question, oser prononcer le mot de suicide », explique Marine Quéroué, interne en médecine et réalisatrice de la série.

Cette initiative s'inscrit plus largement dans l'étude i-Share, lancée en avril 2013 par l'Université de Bordeaux en partenariat avec l'Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines avec l'ambition de donner une photographie de l'état de santé des étudiants, via un questionnaire diffusé une fois par an pendant 10 ans. Quelque 19 500 jeunes francophones y ont participé depuis son lancement. Parmi eux, 6 % à 9 % déclarent avoir fait une tentative de suicide. Plus d'1/5 des étudiants ont eu des pensées suicidaires dans l'année écoulée ; mais seulement la moitié en ont parlé à leurs proches, un sur trois à un médecin. Ils sont 30 % à avoir été pris en charge. 

L'évaluation de la pertinence de la Web série, comme outil de prévention du suicide est en cours. Les résultats seront connus début 2019.


Source : lequotidiendumedecin.fr