Rééducation, troubles cognitifs, Parkinson, sédation...

Quand psychiatres, anesthésistes ou kinés utilisent la réalité virtuelle  Abonné

Publié le 08/10/2018

Soigner par la réalité virtuelle, et par le jeu, chercheurs et médecins y croient depuis longtemps. Dans les années 1990, cette technologie de simulation a commencé à être employée pour surmonter les phobies : peur du vide, de l’avion, d’être enfermé… Elle a été mise à l’épreuve pour aider les vétérans de l’armée américaine à surmonter le stress post-traumatique. Aujourd’hui, on y fait appel en anesthésie et pour surmonter la douleur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte