Entretien avec le Directeur général de la CNAM

Nicolas Revel : « Nous avons essayé de comprendre pourquoi ça n’avait pas marché la première fois »  Abonné

Par
Publié le 08/11/2018

LE QUOTIDIEN : L’assurance-maladie a expérimenté pendant 18 mois le DMP dans neuf territoires pilotes. Quelles leçons en tirez-vous avant la généralisation ?

NICOLAS REVEL : Nous avons essayé de comprendre pourquoi ça n’avait pas marché la première fois. Dix ans après son lancement, il n’y avait que 500 000 DMP ouverts et seulement la moitié contenait une information médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte