Courrier des lecteurs

Mélanome et télémédecine : le mélange des genres, mauvais pour la santé

Publié le 14/06/2018

Il y a quelques jours, un quotidien national (1) présentait « l’innovation » ou plutôt la réflexion de l’année. Les pharmaciens vont pouvoir se lancer dans le dépistage des mélanomes malins (avec la bénédiction d’un syndicat de dermatologue : le SNDV).

Dans cet article le journaliste soulignait la problématique économique de cette profession malmenée par différentes politiques gouvernementales qui rognent inexorablement leur marge bénéficiaire.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?