Médias, Twitter : Buzyn au top de l'influence en 2018

Par
Sophie Martos -
Publié le 20/04/2018
buzyn

buzyn
Crédit photo : S. Toubon

L'Argus de la presse dévoile son palmarès des femmes françaises les plus citées dans les médias au premier trimestre 2018.

Avec quelque 16 000 mentions dans les médias traditionnels (presse écrite, web éditorial, audiovisuel et radio), Agnès Buzyn, ministre de la Santé, se distingue une nouvelle fois en arrivant en première position dans le classement des femmes françaises les plus citées au premier trimestre 2018.

Plan prévention, stratégie nationale de santé, réforme du financement de l'hôpital, situation des EHPAD mais aussi augmentation du prix du tabac ou affaire Lactalis…: la ministre demeure sur tous les fronts. Elle devance Anne Hidalgo, maire de Paris (15 000 mentions) et Nicole Belloubet (14 000 mentions).

En 2017 déjà, Agnès Buzyn était désignée femme française la plus influente dans les médias avec plus de 25 000 mentions entre janvier et décembre. Elle devançait… Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé, arrivée en troisième position avec 23 000 mentions. « Les deux femmes ont été médiatisées dans le cadre de la conduite des différentes réformes de santé qui suscitent toujours de nombreuses publications, analyse l'Argus de la presse. Prix du paquet de cigarettes, obligation vaccinale, budget de la Sécurité sociale, PMA, déserts médicaux, tiers payant généralisé, soins dentaires… Agnès Buzyn et Marisol Touraine ont eu de nombreux projets médiatisés à mener en 2017 ».

Dans un classement spécifique réservé aux réseaux sociaux (Twitter), Agnès Buzyn se hisse cette fois en troisième position, citée plus de 219 000 fois entre janvier et mars 2018, derrière Marlène Schiappa (316 000 mentions) et Anne Hidalgo (282 000 mentions).

* Baromètre réalisé sur la période du 1er au 31 mars 2018 à partir de tous les médias francophones : presse (8 953 titres), audiovisuel (3 170 émissions radio et 2 800 émissions télévisions), Web éditorial (14 437 sites) et sur Twitter. La répartition des voix correspond à la présence des mots-clés (noms des individus) recherchés sur le volume total des documents. Le panel politique est composé de femmes du gouvernement, présidentes de commission à l'Assemblée nationale, maires et présidentes de région.


Source : lequotidiendumedecin.fr