Sollicitation d'un confrère à distance

La télé-expertise s'invite dans les cabinets de ville

Par
Sophie Martos -
Publié le 11/02/2019

Depuis dimanche, les médecins libéraux peuvent coter deux actes de télé-expertise prévus par l'avenant 6 de la convention médicale.

Nouveau pas dans le déploiement de la télémédecine, la télé-expertise permet à un praticien dit « requérant » de solliciter à distance l'avis d'un confrère (« requis »), en raison de sa formation ou compétence, sur une situation médicale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?