La révolution numérique demande une politique et des investissements à la mesure des bouleversements qu'elle induit  Abonné

Publié le 07/03/2016

Dans les années 90, l’informatique s’est ouverte à la prise en charge des patients et à la gestion de leur dossier médical. Le développement de la télémédecine et des outils de l’internet, puis l’irruption des données « omiques », ont transformé le paysage. Cette évolution s’accélère avec le développement des objets connectés et la collecte des données générées par le patient. Dans quelques années sera cartographié le génome de tous les enfants qui naîtront en France… La révolution est là.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte