Surveiller, chercher, prévenir, soigner... autrement

La médecine attend le Big Bang du big data

Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
Des horizons sans fin s'ouvrent pour les médecins ; reste à les baliser

Des horizons sans fin s'ouvrent pour les médecins ; reste à les baliser
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Ils se présentent comme le meilleur ami du médecin. Dans le jargon, on les appelle « data scientists ». Leur travail : aider les équipes soignantes et les chercheurs à peaufiner leur diagnostic et améliorer la prise en charge du patient grâce au Big data, ou analyse en masse des données.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?