Les objets connectés en santé respiratoire

Des défis à relever  Abonné

Publié le 17/03/2016
Les informations ne pourront pas arriver directement sur le smartphone du médecin

Les informations ne pourront pas arriver directement sur le smartphone du médecin
Crédit photo : PHANIE

Les informations ne pourront pas arriver directement sur le smartphone du médecin

Les informations ne pourront pas arriver directement sur le smartphone du médecin
Crédit photo : PHANIE

« Cela fait maintenant plusieurs années que la pneumologie s’intéresse à l’irruption des objets connectés, notamment bien sûr via la télésurveillance dans l’apnée du sommeil. Il est évident que ces objets vont prendre, à l’avenir, une place de plus en plus importante dans le suivi des maladies chroniques respiratoires. Avec à la clé des conséquences sur l’organisation des soins mais aussi des enjeux médicaux, juridiques, éthiques », souligne le Pr Bruno Housset, président de la Fédération Française de Pneumologie (FFP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte