Lévothyrox : le TGI de Toulouse mandate des experts pour examiner les plaintes des patients
Brève

Lévothyrox : le TGI de Toulouse mandate des experts pour examiner les plaintes des patients

Damien Coulomb
| 06.11.2018

Le TGI de Toulouse a ordonné lundi, pour la première fois dans le dossier du Lévothyrox, à des experts d'examiner des patients disant souffrir d'effets secondaires après la prise de la nouvelle formule du médicament. Dans leur jugement, les magistrats toulousains demandent notamment à trois experts médicaux « d'expliquer en quoi le Lévothyrox nouvelle formule diffère de l'ancienne formule, quels étaient les effets attendus et dire s'il est possible d'expliquer les symptômes rapportés (...) et s'ils étaient évitables par une adaptation thérapeutique adéquate ».

Ils enjoignent également, avant de se prononcer sur les préjudices moraux et d'anxiété, de déterminer si la nouvelle formule « a aggravé des symptômes existants ou en a créé de nouveaux et de décrire les éventuelles séquelles ».

Par ailleurs, le laboratoire Merck va poursuivre la mise à disposition de l'ancienne formule du Lévothyrox pour les patients français qui disposent d'une ordonnance « tout au long de l'année 2019 », a indiqué à l'AFP Valérie Leto, pharmacien responsable de Merck France.

Cette déclaration fait suite à la confirmation de juin dernier de la cour d'appel de Toulouse de la condamnation qui ordonnait aux laboratoires de délivrer l'ancienne formule du médicament à 25 patients de Haute-Garonne. Moins de 50 000 boîtes seront mises à disposition par mois, un volume qui correspond « aux volumes mis à disposition en 2018 » et aux « besoins des patients », selon Mme Leto, qui a insisté sur le caractère « transitoire » de cette période « qui doit permettre aux patients de trouver une solution alternative pérenne ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
pesticides ev
Focus

Une nébuleuse de molécules, un éventail d'effets potentiels Abonné

La responsabilité des pesticides ne fait plus débat pour des pathologies graves chez les agriculteurs (Parkinson, lymphome non hodgkinien, myélome, cancer de la prostate) et chez les enfants exposés in utero (malformations, leucémies, tumeurs cérébrales, croissance pondérale). L'éventail des présomptions est bien plus large, mais les études font défaut. Un manque en train de se combler. 3

Cabometyx : AMM européenne dans le traitement du cancer du foie au stade avancé en échec du sorafenib

cancer du foie

Selon les données de GLOBOSCAN, on estime que près de 60 000 nouveaux patients auront un diagnostic de carcinome hépatocellulaire (CHC) en... Commenter

Antibiorésistance : en 10 ans, des antibiotiques plus prescrits, mais mieux utilisés

antibiotiques

En France, il a été vendu 759 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé humaine en 2017 et 499 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé... Commenter

Réforme des modes de financement et rémunération : les pistes décoiffantes du rapport Aubert

remuneration

Sur les cinq chantiers lancés par le Premier ministre Édouard Philippe en février lors de l'annonce de la stratégie de transformation du... 24

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter