Après Paris, Strasbourg s’engage à signer la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens »
Brève

Après Paris, Strasbourg s’engage à signer la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens »

24.01.2018

Le Réseau Environnement santé se réjouit de l'adoption par la ville de Strasbourg de sa Charte « Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens »

Cette charte qui fait suite à la 1re Rencontre européenne du 10 octobre dernier à Paris qui avait réuni les capitales Madrid, Stockholm, les communes de Grande-Synthe et Cœur d’Ostrevent, les établissements de santé (CHU de Lille, Maternité de Guéret) et de petite enfance (crèches de Limoges).

Par cette charte, les villes s'engagent notamment à interdire l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens sur leur territoire. Elles se doivent aussi de réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation, de favoriser l’information de la population, des professionnels de santé, des personnels des collectivités territoriales, des professionnels de la petite enfance, des acteurs économiques de l’enjeu des perturbateurs endocriniens. De plus, elles devront mettre en place des critères d’éco conditionnalité interdisant les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics. Les citoyens seront régulièrement informés de l'avancement des engagements pris.

Le conseil municipal de la ville de Strasbourg a voté à l’unanimité le vœu présenté par les élus EELV. Le Conseil de Paris l'avait adopté le mardi 12 décembre à l’unanimité.

« Par-delà les perturbateurs endocriniens, nous attendons du gouvernement qu’il s’engage pour une véritable politique de Santé environnementale. Cela passe par des États généraux de la santé environnementale pour refonder notre système de santé », a souligné André Cicolella, Président du RES.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn urgences

Buzyn débloque 70 millions d'euros pour répondre à la crise des urgences

Agnès Buzyn a annoncé ce vendredi 14 juin le déblocage de 70 millions d'euros en réponse à la crise qui secoue les urgences depuis trois mois. La ministre de la Santé avait réuni avenue de Ségur une cinquantaine de représentants... 10

Drépanocytose : les promesses d'un médicament oral ciblant l'hémoglobine S anormale

drépanocytose

De nouvelles perspectives thérapeutiques s'ouvrent dans la drépanocytose. Alors que la thérapie génique par Lentiglobin (Bulebird) avance à... Commenter

Dans le Val-d'Oise, les médecins de PMI confient leur mal-être au secrétaire d'État Adrien Taquet

pmi

« Nous avons des difficultés à répondre aux besoins de la population ». Ce froid constat du Dr Florence Fortier, chef du service de protecti... 7

La mutation « remarquable » du centre psychothérapeutique de l'Ain saluée par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté

« Évolution remarquable » : c'est en ces termes que la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) salue les efforts four... Commenter

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position-0

Comment améliorer l’exercice de la médecine dans les prochaines années ? Le « Quotidien » a posé la question aux représentants syndicaux... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter