Expulsion des étrangers malades : la préfecture de Loire-Atlantique épinglée
Brève

Expulsion des étrangers malades : la préfecture de Loire-Atlantique épinglée

Coline Garré
| 08.06.2016

La Cimade, association de défense des droits des étrangers, a remis, en partenariat avec Médecins du monde, Emmaüs, le Gisti (groupe d'information et de soutien des immigrés) et le Réseau éducation sans frontières (RESF), des « Charter Awards » aux neuf préfectures les plus zélées dans leurs pratiques illégales ou abusives en matière d'enfermement et d'expulsion des personnes étrangères.

La préfecture de Loire-Atlantique a reçu le prix « Je vais bien, ne t'en fais pas », pour son zèle à expulser des personnes gravement malades. La Cimade dénonce une remise en question fréquente de l'accès au droit au séjour pour les personnes malades étrangères, que pourrait aggraver la loi du 7 mars 2016 qui confie à l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) – agence du ministère de l'Intérieur – le soin d'évaluer la situation des requérants, et non plus aux médecins des agences régionales de santé (sous tutelle du ministère de la Santé).

En outre, dans les centres de détention administrative et les prisons, aucun dispositif ne permet de garantir la suspension de l'expulsion d'une personne malade, soumise à l'arbitraire des préfectures, accuse la Cimade, qui demande que le droit à la santé prime sur la politique d'expulsion. En mai dernier, le Défenseur des droits avait également alerté sur le sort réservé aux étrangers malades en France.

Les autres lauréats des Charter Awards sont les préfectures de la Gironde, de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Seine-Saint-Denis, de Haute-Garonne, de la Vienne, du Doubs et du Pas-de-Calais, cette dernière ayant reçu deux prix : « Retour en enfer », pour avoir expulsé des Soudanais du Darfour dans leur pays en guerre ; et « Tarzan, roi de la Jungle » pour avoir « emmené de force, par avions et par bus, plus de 1 200 personnes, pour les disperser en les enfermant illégalement dans sept centres de rétention ».

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 5

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... Commenter

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 1

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter