Quartiers prioritaires : 3,4 fois moins de spécialistes et d'hôpitaux qu'ailleurs
Brève

Quartiers prioritaires : 3,4 fois moins de spécialistes et d'hôpitaux qu'ailleurs

Coline Garré
| 03.05.2016

Les quelque 1 436 quartiers prioritaires et leurs 5,3 millions d'habitants restent défavorisés en termes d'accès aux soins, relève le rapport 2015 de l'Observatoire national de la politique de la ville (ONPV), installé le 19 janvier 2016, sur l'héritage de l'ancien Observatoire national des zones urbaines sensibles (ONZUS). 

Les médecins spécialistes libéraux et les structures hospitalières sont chacun 3,4 fois moins présents dans ces quartiers que sur l'ensemble de leurs agglomérations, lit-on dans le rapport qui s'appuie sur les chiffres 2014.

L'offre de soins de premier recours fait un peu moins défaut : les médecins omnipraticiens sont (seulement) 1,5 fois moins présents dans les quartiers prioritaires que dans les villes, les infirmiers libéraux, 1,4 fois moins. Près de 80 % des résidents de ces quartiers se trouvent à proximité d'un généraliste ; et 20 % dans un rayon de 500 mètres. Ce qui ne préjuge rien, pour autant, de l'accessibilité sociale et financière des services de santé proposés ni de la disponibilité des professionnels, souligne le rapport, indiquant des pistes de travail.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 04.05.2016 à 09h32

"80 % des résidents de ces quartiers se trouvent à proximité d'un généraliste ; et 20 % dans un rayon de 500 mètres" : personnellement, j'estime que c'est le Pérou ; il ne faut quand même pas le médec Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... Commenter

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... Commenter

Le Dr Yannick Schmitt élu à la présidence de ReAGJIR

Le Dr Yannick Schmitt a été élu à la présidence du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (ReAGJIR) à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter