Contraception : 222 millions de femmes en attente dans les pays en développement
Brève

Contraception : 222 millions de femmes en attente dans les pays en développement

19.06.2012

Dans les pays en développement, 222 millions de femmes ont besoin d’une méthode de contraception moderne et n’y ont pas accès. L’étude publiée par l’institut Guttmacher et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) montre que le nombre de femmes qui souhaitent pas avoir d’enfant et qui n’ont pas accès à une méthode de contraception moderne, a peu baissé entre 2008 et 2012, puisqu’il est passé de 226 à 222 millions.

De plus, dans les 69 pays les plus pauvres, les besoins ont augmenté : 162 millions de femmes n’ont pas accès à une contraception, contre 153 millions en 2008. Les femmes jeunes et non mariées, ont plus de difficultés que les autres à avoir accès à une contraception, en raison des préjugés sur la vie sexuelle avant le mariage.

L’accès à des moyens de contraception récents, réduirait le nombre d’avortements, de fausses couches, de décès et d’invalidités liés à l’accouchement et à la grossesse. Selon une étude récente, si les femmes pouvaient planifier leur grossesse, et espacer les naissances de deux ou trois ans, le nombre de décès d’enfants de moins de cinq diminuerait respectivement de 13 ou 25 %. Sur le long terme, l’éducation des femmes tout comme l’économie des familles et des pays en serait améliorées.

Dans les pays en développement, 654 millions de femmes utilisent des méthodes de contraception modernes, soit 42 millions de plus qu’en 2008. Cependant, il est important de noter que 50 % de cet accroissement est dû à l’augmentation de la population.

L’étude précise que la fourniture de moyens de contraception dans les pays en développement coûte 4 milliards de dollars par an, et qu’il faudrait dépenser 8,1 milliards de dollars pour que toutes les femmes qui en ont besoin puissent y avoir accès. Mais cet investissement permettrait d’économiser 5,7 milliards de dollars, utilisés aujourd’hui pour les soins apportés aux mères et aux nouveaux nés.

C. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 19

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter