Prix Nobel de médecine 2018 : James Allison et Tasuku Honjo, récompensés pour leurs travaux sur l'immunothérapie du cancer

Prix Nobel de médecine 2018 : James Allison et Tasuku Honjo, récompensés pour leurs travaux sur l'immunothérapie du cancer

01.10.2018
  • Prix nobel de médecine 2018

    Prix Nobel de médecine 2018 : James Allison et Tasuku Honjo, récompensés pour leurs travaux sur l'immunothé...

Les immunologistes James Allison, titulaire de la chaire du département d'immunologie de l'université du Texas, et Tasuku Honjo, de l'université de Kyoto, viennent de recevoir conjointement le prix Nobel de médecine pour leurs découvertes à l'origine de l'immunothérapie du cancer.

Au début des années 1990, le Pr Allison s'interroge sur la raison pour laquelle le système immunitaire ne réagit que faiblement aux cellules tumorales. En étudiant les protéines membranaires des lymphocytes T, il découvre CTLA-4 un récepteur dont l'activation inhibe la réponse des lymphocytes T lors de la phase critique de présentation de l'antigène par des monocytes, des macrophages, des lymphocytes B ou des cellules dendritiques.

En 1994, les études précoces sur un modèle de souris atteintes de mélanome ont montré qu'un inhibiteur de CTLA-4 pouvait stopper la progression de la tumeur voire entraîner sa régression dans certains cas. Le premier essai clinique débutera dès l'année suivante, mais il faudra attendre 2011 pour que le premier inhibiteur de CTLA-4, l'ipilimumab, soit autorisé dans le traitement du mélanome métastatique par la FDA et l'agence européenne du médicament (EMA).

Un « nouveau pilier » de la lutte contre le cancer

Le Pr Tasuku Honjo, de l'université de Kyoto, a apporté une contribution précieuse sur l'immunothérapie des cancers en 1992 avec la découverte d'un autre récepteur membranaire des lymphocytes T : le PD1. Ce « checkpoint » de la réponse immunitaire s'est révélé être une autre cible de choix pour l'immunothérapie naissante. Le premier anti-PD1, le nivolumab, a reçu une autorisation de mise sur le marché en 2014 aux États-Unis et en 2015 en Europe.

« Il y a 10 ans, la plupart des patients atteints de mélanomes mourraient en quelques mois. Maintenant, plus de 60 % d'entre eux sont encore vivants au bout de 3 ans », déclare Thomas Perlmann, le secrétaire du comité du prix Nobel de Physiologie ou de Medecine. « Tasuku Honjo et James Allison ont ajouté un nouveau pilier de la thérapie du cancer. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

À la polyclinique de Limoges, « vis ma vie » de directeur ou de brancardier 

« Faites un mouvement en huit, c’est plus efficace pour nettoyer » : la directrice de la polyclinique de Limoges suit docilement les consign... Commenter

Le talent de Léonard de Vinci expliqué par son strabisme ?

de vinci

Le peintre (sculpteur, écrivain, architecte, inventeur, botaniste, etc, etc) Léonard de Vinci souffrait d'une exotropie intermittente,... 2

Neuf mois d'emprisonnement dont six mois ferme pour avoir volé le portable d'un médecin

Neuf mois d'emprisonnement, dont six mois ferme. C'est la peine à laquelle a été condamné un homme, pour avoir volé, il y a quelques jours,... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter