Des chercheurs mettent en évidence un potentiel biomarqueur microbien de la stéatose hépatique

Des chercheurs mettent en évidence un potentiel biomarqueur microbien de la stéatose hépatique

Charlène Catalifaud
| 25.06.2018
  • stéatose hépatique

    Des chercheurs mettent en évidence un potentiel biomarqueur microbien de la stéatose hépatique

En étudiant le microbiome de femmes présentant une stéatose hépatique, une étude menée par des équipes britannique, espagnole, italienne et française (INSERM) a mis en évidence des signatures moléculaires spécifiques et un potentiel biomarqueur du stade précoce de la NASH (Non-alcoholic steatohepatitis). Les résultats sont publiés dans « Nature Medicine ».

La stéatose hépatique se caractérise par une accumulation de triglycérides dans le foie. Elle correspond au stade préclinique de la NASH et peut souvent passer inaperçue. « Il ne s'agit pas d'une pathologie en tant que telle mais d’un facteur de risque », précise au « Quotidien » Marc-Emmanuel Dumas, auteur senior de l'étude.

Une diversité microbienne réduite

La stéatose hépatique est souvent retrouvée chez des patients obèses. Ainsi, 105 femmes obèses non diabétiques ont été incluses dans l'étude. Une caractérisation clinique des patientes, avec notamment des bilans sanguins approfondis, a été réalisée, suivie d'une analyse de leur métabolome à partir d'échantillons d'urine et de plasma, de leur transcriptome à partir de biopsies hépatiques et de leur microbiome à partir des fèces.

« Grâce au séquençage à haut débit, nous avons généré un grand nombre de données permettant de reconstruire plus de 10 millions de gènes bactériens et mis en évidence différentes signatures moléculaires, ce qui nous a permis de classer le degré de stéatose hépatique chez les patientes en fonction de leur microbiome », indique Marc-Emmanuel Dumas. Chez les femmes présentant une stéatose hépatique, la diversité des gènes microbiens est moindre. « Cela suggère une réduction de la diversité microbienne chez les personnes au stade préclinique de la maladie », souligne le chercheur. De plus, des modifications métaboliques des acides aminés branchés et de la phénylalanine ainsi qu'une augmentation des signaux pro-inflammatoires dans le foie ont été observées.

L'acide phénylacétique potentialise l'accumulation de triglycérides

Un des composés microbiens, l'acide phénylacétique, a été l'objet d'une attention particulière et a testé chez des hépatocytes humains en culture cellulaire. « Il semblerait que ce composé potentialise l'accumulation de triglycérides dans le foie. Nous avons ainsi trouvé un marqueur qui semble jouer un rôle synergique dans la stéatose hépatique », note le chercheur. Il ajoute : « Des méthodes de détection plus ciblées sur ce marqueur pourraient être ainsi développées. »

Les chercheurs ont par ailleurs transféré chez des souris le microbiote fécal de donneurs humains présentant une stéatose hépatique. Le taux de triglycérides a alors augmenté dans le foie de ces souris. « Nous avons montré qu'il était possible de transmettre le phénotype de la stéatose via le microbiote. Des perspectives thérapeutiques sont donc envisageables : le transfert de microbiote fécal sain pourrait en effet réduire la stéatose », résume Marc-Emmanuel Dumas.

« Cet article ouvre la voie à de nouveaux travaux qui permettront notamment de mieux comprendre la réduction de la diversité bactérienne, la manière de manipuler la stéatose hépatique grâce aux transplantations de microbiote fécal et la façon dont les métabolites modifient la physiologie, voire la pathologie », conclut Marc-Emmanuel Dumas.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
lead
Focus

Hôpitaux, médecins et industriels mécontents Abonné

ONDAM inéquitable, manque de visibilité sur les financements et les tarifs : les mécanismes de régulation du système de santé ont trouvé leurs limites. Des réformes se préparent. 1

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

immunotherapie

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie.... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... 5

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter